Technique

Avez-vous bien choisi votre machine de marquage jet d’encre pour votre production ?

Choisir sa machine de marquage, (dateur, imprimante industrielle...) a de grandes répercussions sur la productivité de sa ligne de production. Il est important de prendre connaissance des différentes technologies disponibles sur le marché afin d'évaluer leurs avantages et inconvénients par rapport à son besoin spécifique.

En fonction de diverses paramètres tels que le type de produit à marquer (verre, flacon PET, PE, tubes...), des quantités produites quotidiennement (100, 1000, 10 000, 100 000), de l'environnement de travail (très chaud, sec, humide, froid...), du degré d'automatisation de la ligne de production (manuel, semi automatique, full automatique)... la solution de marquage optimale varie.

Voici un bref comparatif, des principales technologies de marquages par jet d'encre petits caractères, présents sur le marché.
Les données et l'analyse proposée sont basées sur notre expérience dans le marquage industriel.

Jet continu dévié


Les imprimantes jet continu dévié, comme leurs noms l’indiquent, génèrent un flux continu de gouttes d’encre à une viscosité et une fréquence donnée. Ce jet de micro gouttes d’encre, projeté à une vitesse avoisinant les 18 m/s, est chargé électriquement puis dévié en fonction de la charge électrique assignée. Il en résulte la projection de goutte d’encre à l’endroit souhaité sur le produit à marquer, formant ainsi les caractères. C’est une technologie à l’infrastructure complexe utilisant pompes, filtres, haute tension, viscosimètre, piezzo, et qui nécessite en permanence bouteille d’encre et de solvant garantissant la bonne viscosité et la bonne déviation des gouttes.

Goutte à la demande (Codjet J18r)


Les imprimantes utilisant la technologie Goutte à la demande piezzo ne génèrent les gouttes d’encre au niveau de la tête d’impression qu’au moment des marquages. La tête d’impression est constituée d’une centaine de buses d’impression céramique (petit trous), qui se contractent lorsqu’ils sont stimulés électriquement et projettent ainsi des gouttes d’encres à 5m/s. C’est une technologie à l’infrastructure simple utilisant la gravité pour fonctionner. Pas de pompes, viscosimètre ou de haute tension. Le circuit hydraulique est simplement constitué d’un filtre, d’une tête d’impression et d’une cartouche d’encre.

Jet d'encre thermique (HP)


La technologie TIJ est un autre type d’application de la technologie goutte à la demande. La différence principale réside dans le type d’excitation des buses qui se fait ici, de manière thermique. La tête d’impression est intégrée à la cartouche et est donc jetable. Chaque changement de cartouche correspond donc également à un changement de tête d’impression. C’est une technologie au fonctionnement simple basé sur la technologie reconnue des cartouches d’encre HP.

Jet continu dévié


La majorité des machines jet continu dévié utilisent des encres à base de MEK, un solvant très puissant (classé explosif) mais volatile. L’encre et le solvant sont mélangés et circulent en permanence dans la machine afin d’obtenir la viscosité nécessaire au bon fonctionnement de l’imprimante. Il en résulte un marquage très visible en mode point et une excellente tenue des marquages sur quasiment tout type de surface. Les coûts de l’encre et du solvant sont très compétitifs, mais des pertes notoires au cours de la journée sous forme d’évaporation ont pour conséquence une hausse potentiellement très élevé du coût d’impression. Lorsqu’il fait chaud, on peut aisément perdre 1 litre de solvant par jour par simple évaporation. De même lors de vidange d’entretien de routine où la totalité du contenu du réservoir d’encre est perdue. Néanmoins, dans le cas des productions intensives (plus de 20 000 produit par jour) le coût du consommable reste très compétitifs, sinon dans le cas des productions petites ou moyennes cadences (moins de 20 000 produits par jour), les pertes par évaporation viennent gonfler le coût d’impression qui devient moins compétitif.

Goutte à la demande (Codjet J18r)


Les machines utilisant la technologie goutte à la demande CODJET utilisent des cartouches d’encre qui sont changées lorsqu’elles se vident. La consommation d’encre est maitrisée car il n’y a pas de perte par évaporation ni de consommation de solvant nécessaire au marquage. Le solvant est utilisé uniquement pour nettoyer la machine de temps en temps et pour les arrêts de longue durée. Pour un petit marquage, il est même possible d’atteindre 1 million d’impression avec une seule cartouche ! En fonction de la taille du message, cela revient à un coût entre 0,10 et 0,60 dh chaque 1000 impressions réalisées !

Jet d'encre thermique (HP)


Les machines à jet d’encre thermique, comme pour les machines goutte à la demande Codjet J18r, utilisent des cartouches d’encre jetables, sans consommation de solvant. Le coût est également maitrisé mais comme la tête d’impression est intégrée à la cartouche, le prix de l’encre revient relativement cher par rapport au jet continu dévié et au machine utilisant la technologie goutte à la demande CODJET. Le coût de l’impression par 1000 marquages est relativement 10 fois plus chère que le coût avec CODJET ou jet continu dévié.

Jet continu dévié


Le jet continu dévié offre des possibilités nombreuses lorsqu’il s’agit de cadence de marquage et de diversité de produit potentiellement marquables, mais sa complexité technique est un élément à prendre sérieusement en considération lors du choix de son investissement. Les procédure d’arrêts de la machine et de démarrage sont chronophages et donc couteuses. Des contrats de maintenances sont nécessaires afin de garantir le bon fonctionnement de l’imprimante. L’encre et le solvant sont très odorants (classé explosifs) et sont donc à manipuler avec précaution. En effet, les pièces à changer sont nombreuses : - Piezzo, - Electrovannes - Filtres - Bloc haute tension - Pompes - Bloc d’alimentation d’encre - … Dans le cadre de plan de maintenance préventif, certaines pièces ayant une durée de vie limitée (XXX heures) doivent être changés à des coûts importants.

Goutte à la demande (Codjet J18r)


Les machines gouttes à la demande (Codjet J18r) sont parmi les machines les plus simples à utiliser sur le marché. Il suffit de nettoyer la tête d’impression de temps en temps (Une fois pas semaine) et de passer la machine en solvant si il y a un arrêt annuel (si non ce n’est pas nécessaire). C’est tout ! La tête d’impression et son filtre ont une durée de vie de 3 à 5 ans. Ce sont les seules pièces d’usure de la machine.

Jet d'encre thermique (HP)


La technologie jet d’encre thermique, ne nécessite aucun entretien, car la tête d’impression est jetable et est donc remplacé à chaque changement de cartouche ! Il suffit de nettoyer et de purger la cartouche de temps en temps lorsqu’il y a bouchage des buses.

Jet continu dévié


Points forts : - Sa polyvalence : capacité à marquer sur quasiment tout type de support, de forme, et à grande vitesse. Points Faibles - Grande rigueur technique requise - Coût de l’entretien, des arrêts, des démarrages et des contrats de maintenance Le jet continu dévié est la solution la plus adaptée aux productions intensives (+20 000 marquages effectués par jour).

Goutte à la demande (Codjet J18r)


Points forts : - Grande simplicité d’utilisation - Consommation d’encre maitrisé et à faible coût - Quasiment aucun entretien requis - Marquage en haute résolution Points faibles : - Ne peut pas dépasser les 35m/min Le jet d’encre goutte à la demande est la solution la plus pertinente dans le cas de productions à cadence moyenne (entre 500 et 20 000 produits marqués par jours)

Jet d'encre thermique (HP)


Points forts : - 0 entretien - Simplicité d’utilisation Points faibles : - Coût de l’impression plus élevé qu’avec d’autres technologies - Difficulté à marquer dans les zones creuses et dans les courbes, installation bien réglée nécessaire Le jet d’encre thermique est une solution hybride et polyvalente adaptée autant aux toutes petites productions qu’aux grandes, mais dans certains cas précis.

Author


Avatar